fren
L’appellation
Saint-Julien
retour

L’appellation
Saint-Julien

Vigne appellation Bordeaux

Située à environ 50 kilomètres au nord de Bordeaux, l’appellation Saint-Julien possède en elle toutes les spécificités de la région viticole du Médoc. Découverte…

Deuxième porte d’entrée du Médoc viticole après l’appellation Margaux, la commune de Saint-Julien-Beychevelle se trouve pratiquement au centre du Haut-Médoc.
Le vignoble s’étend sur 3,5 km, le long de l’estuaire de la Gironde, entre le ruisseau du Juillac, qui marque la frontière nord avec Pauillac, et la jalle du Nord, qui la sépare de l’appellation Haut-Médoc au sud.

Un formidable terroir

L’appellation Saint-Julien accède à la notoriété grâce aux bourgeois et aristocrates du XVIIe siècle, propriétaires et négociants bordelais, qui mirent en avant son formidable terroir.

Posé sur une terrasse de graves günziennes, ce dernier forme un bloc rectangulaire de 4 kilomètres de large.

Comme toutes les appellations communales du Médoc, le paysage possède un ensemble de belles croupes permettant de drainer naturellement l’eau, en deux façades bien dégagées.

La façade sud, culminant à une hauteur de 15 à 20 mètres, s’ouvre sur les châteaux Branaire-Ducru, Gruaud Larose et plus à l’ouest, Lagrange, quand la façade orientale, qui borde l’estuaire et culmine de 10 à 26 mètres, possède les châteaux Beychevelle, Ducru-Beaucaillou, Langoa, Léoville Barton, Léoville Poyferré ou Léoville Las Cases.

À l’ouest de la commune, un grand plateau d’environ 20 mètres d’altitude abrite les châteaux Talbot, du Glana ou Branaire ainsi qu’une multitude de parcelles appartenant aux divers crus classés.

carte du vignoble saint julien
6 500 à 10 000 pieds à l’hectare
906 hectares (6 % du vignoble médocain) de superficie
19 propriétaires
45 hl/ha rendement autorisé
La particularité Saint-Julien Saint-Julien bénéficie d’une spécificité peu connue dans le Médoc : les alluvions quaternaires reposent de manière pratiquement uniforme sur les formations du calcaire de Saint-Estèphe et les argiles sannoisiennes qui composent son sous-sol engendrent une homogénéité de terroir assez rare dans cette partie du Bordelais.
Longtemps, pourtant, Saint-Julien a souffert d’une méconnaissance de la part des consommateurs.
Château Branaire ducru saint julien

Les vins de Saint-julien

Comme leur terroir, les vins de Saint-Julien sont particulièrement homogènes en qualité (85 % de la surface viticole comprend des Crus Classés). Tel l’ensemble de la région, Saint-Julien fait la part belle au cépage cabernet-sauvignon grâce aux sols graveleux et parfaitement drainés qui composent les deux façades de cette appellation. On peut toutefois noter quelques ténus changements stylistiques : de Beychevelle au sud à Léoville-las-Cases au nord, la puissance, la texture et le grain de tanin ont tendance à suivre la géologie et à donner des vins de plus en plus riches vers Pauillac.
Les vins produits à l’ouest, sur des terroirs à la texture plus sableuse et au drainage naturel, diffèrent de leurs voisins de l’estuaire car le merlot, pas très à l’aise le long de l’embouchure de la Gironde, s’y plait remarquablement. De l’avis de tous les critiques internationaux, et sans tenir compte des implantations géographiques, les vins de Saint-Julien possèdent une homogénéité remarquable.

Chai Beychevelle saint julien

Ces articles peuvent
vous intéresser

La newsletter

logo airfrance logo riedel